16 avenue Charles de Gaulle - 31130 BALMA
05.61.83.29.13

On aime8 juin 2022by contact@arcos-solution.com0Échange avec Mathilde ICLANZAN, Directrice Générale de WiSEED, par Arcos

Vous êtes la Directrice Générale de WISEED, pouvez-vous vous présenter et expliquer dans les grandes lignes le rôle auprès des entreprises ,

Je suis passionnée par les belles aventures entrepreneuriales et par l’innovation financière. J’ai commencé ma carrière dans l’audit et suis passé par les grands groupes, chez General Electrics notamment, les PME (Advantail) et l’entrepreneuriat avant de rejoindre WiSEED.

Ici, mon rôle est celui de chef d’orchestre. Nous avons 44 salariés et presque autant de métiers et des expertises différentes. Je mets en musique ces talents et au service de nos investisseurs.
En tant que plateforme de crowdfunding, notre mission est double :

D’une part, nous proposons à nos investisseurs, les WiSEEDers, des opportunités de placement attractives et ayant du sens, et d’autre part, nous accompagnons les porteurs de projets que nous finançons.
Dans le domaine immobilier, WiSEED soutient des projets de construction et de rénovation avec un positionnement écologique (éco-construction, réhabilitation) et attentif à l’évolution des nouveaux modes de vie et de la ville de demain.

Coté entreprises, nous finançons des startups et PME à impact, avec une priorité donnée à la transition énergétique, la santé et l’agritech.

 

Comment finance-t-on les innovations des start-up et PME par WiSEED ?

Le crowdfunding – littéralement financement par la foule – a pour vocation de permettre le financement de projet sans intermédiaire. Et il a une longue histoire : savez-vous que la statue de la liberté a été financée par du crowdfunding, en 1875 en France et aux USA ?

Aujourd’hui, c’est une activité en forte croissance, qui est bien établie dans les pays anglosaxons et qui connaît un développement important en France depuis sa réglementation en 2014. WiSEED est à la fois une plateforme de crowdfunding et une fintech : nous associons cette philosophie d’investissement à la modernité permise par les nouvelles technologies. Concrètement, nous émettons des obligations (crowdlending) ou des actions (crowdequity) pour financer des projets immobiliers et des entreprises.

Nous avons un comité de sélection et un comité d’audit et les projets en actions sont soumis au vote des WiSEEDers avant d’entrer en financement sur la plateforme. Les membres peuvent alors souscrire, avec un ticket d’entrée volontairement très bas, à partir de 100€. Le crowdequity permet de bénéficier d’une réduction d’Impôt sur le revenu de 25% des sommes investies dans le capital de PME françaises et européennes l’année précédente.

Quel est l’ordre de grandeur de l’activité de WiSEED dans le « crowdfunding » ?

Depuis sa création en 2009, WiSEED est devenu l’acteur de référence du crowdfunding en France avec près de 350M€ collectés et 830 projets financés. En effet, la plateforme s’est spécialisée dans le financement des projets immobiliers avec environ 630 projets immobiliers financés, et dans les start-up innovantes, avec environ 200 projets de start-up financés. Aujourd’hui, près de 200 M€ ont été remboursés comprenant 30 start-up, 20 sorties négatives et 10 positives ayant offert des TRI compris entre 8 et 45%, et 330 projets immobiliers, avec des TRI moyens bruts de 9%.

Le crowdfunding est-il la solution de financement ou y a-t-il des limites ?

Côté immobilier, plus de 600 projets ont été financés par WiSEED, depuis 2014, dans toute la France, majoritairement en résidentiel, mais pas exclusivement. La typologie des projets est assez équilibrée entre construction, rénovation et des opérations de marchés de biens. Le crowdfunding est une option pertinente pour beaucoup de types de projets, sauf peut-être pour les très grosses opérations, entièrement financées par les institutionnels.

Côté entreprises, WiSEED finance historiquement des sociétés en amorçage ayant une valorisation comprise entre 1 et 5 M€, aux côtés de business angels notamment. Mais nous commençons à accompagner des entreprises plus matures pour des financements bridge avant levée de fonds ou en pré-IPO. Le développement du crowdfunding participe à un mouvement de désintermédiation de la finance traditionnelle qui est là pour durer.

La crise actuelle a-t-elle des impacts sur la levée de capitaux ?

On constate un certain attentisme des investisseurs depuis quelques semaines et le début de la crise en Ukraine mais d’autres facteurs peuvent être mis en avant : les élections présidentielles, la volatilité des marchés financiers et des crypto-monnaies. La France a un très haut taux d’épargne et les taux de marché restent bas, offrant de belles perspectives.

Quelles sont vos perspectives sur 2 ans ?

Nous n’avons qu’un objectif : sélectionner les meilleurs projets offrant une belle rentabilité à terme et alignés avec nos valeurs, notamment sur la transition énergétique. Nous nous y employons chaque jour. La technologie et les nouvelles tendances d’investissement (blockchain, tokenisation, second marché) seront des enjeux de taille pour la Fintech que nous sommes. L’harmonisation de la réglementation européenne dans nos secteurs est aussi une excellente opportunité pour nouer des alliances et capter de nouveaux investisseurs européens, à l’heure où nous prenons conscience de l’importance de faire émerger une communauté d’européens engagés.

 

L’ensemble de l’équipe d’ARCOS vous remercie pour cet instant et souhaite à WISEED le meilleur pour la suite.

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *